събота, 25 януари 2014 г.

L’ingratitude de Ying Chen : un roman néo-existentialiste ?

Auteur : Petkov, Yavor
Titre : L’ingratitude de Ying Chen : un roman néo-existentialiste ?
Nom du périodique : Asian Journal of Canadian Studies
Numéro : Vol. 19, No. 2 (Décembre 2013)
Pages : pp. 91-113
Année de publication : 2013
Maison d’édition : Association Coréenne d’Etudes Canadiennes
Lieu de publication : Seoul

Ce texte étudie les liens intertextuels entre L’Ingratitude – probablement, le roman le mieux connu de l’écrivaine canadienne d’origine chinoise et d’expression française Ying Chen – et la pièce Les Mains sales de Jean-Paul Sartre. Il se propose de trouver dans quelle mesure les deux textes communiquent entre eux et comment l’intertextualité contribue à l’esthétique du roman de Chen. L’étude offre une analyse structuraliste des deux textes aux niveaux des personnages et de l’intrigue. Elle conclut que les deux textes présentent de fortes similitudes aux deux niveaux et véhiculent des messages comparables. Cette comparaison se propose d’initier une nouvelle approche de l’oeuvre de Chen et, plus généralement, du mouvement québécois dit écritures migrantes, qui pourrait désormais être appréhendé comme une forme de néo-existentialisme.

Consultez et téléchargez l'article (en PDF) en suivant le lien.

Няма коментари:

Публикуване на коментар